Réaliser mon rêve, partir, voyager, être libre…

Depuis quelques temps je suis dans une phase de ma vie qui aspire à plus de liberté, moins de contraintes. Je ne veux plus être figée dans une routine

C’est juste quelque chose que j’ai au fond de moi. Certains sont très heureux dans la routine de la vie, d’autres non, c’est ce qui fait la richesse de ce monde non? La différence!

mon plus grand rêve

J’ai déjà quitté cette façon de vivre il y a quelques années en lâchant mon boulot de gestionnaire d’assurance qui m’étouffait complètement et me rendait malheureuse pour faire quelque chose qui me ressemble plus:  Travailler en écrivant (pour des sites internet, pour mon blog).

Evidemment je ne suis pas naïve, il faut pouvoir le faire, je ne remercierai jamais mon H de me « donner » cette liberté et de m’avoir motivé à lâcher prise et à me lancer. Ceux qui me connaissent vraiment le savent, mon plus grand rêve est d’écrire des romans, depuis tout petite je me raconte des histoires en tout genre. En grandissant mes histoires deviennent des obsessions et je n’ai qu’une envie c’est de les voir évoluer sur papier, de voir les gens les lire, les apprécier.

Alors j’ai commencé à travailler dessus, et puis j’ai eu des enfants. Je ne vous cache pas qu’avoir des enfants à mit à mal mon objectif de réaliser mon rêve. Nous sommes obligé dans bien des manières de rentrer dans une certaine routine pour leur bien-être. Et tout à coup on a moins le temps pour soi, moins le temps pour se réaliser soi même afin d’avoir la chance de faire partie de ceux qui disent un jour « je l’ai fait, j’ai réalisé mon rêve ». Mais je ne m’en plains pas, rien ne me rend plus heureuse que de voir mes enfants grandir.

Malgré tout,c’est plus fort que moi, mon rêve est là, au fond de moi. Dans ma tête des milliers d’histoires qui se racontent, des idées que je note partout où je peux pour ne pas les oublier, des milliers d’histoires que j’attend de pouvoir écrire. Alors voilà mon défi de vie, à part celui de rendre ma famille heureuse, il y a ce rêve qui se transforme en défi. Parce que je veux avoir la liberté de faire ce que j’aime, mais qu’il faut travailler dur pour cela, on a rien sans rien. Mais tant que j’aurais la chance de pouvoir le faire alors on ne me reverra pas de sitôt devant un ordinateur à gérer des comptes clients hi hi. Je ne peux pas miser sur la réussite de ce projet un peu fou, mais je ne veux pas avoir de regrets. Je souhaite avoir tout fait pour réussir, même si j’échoue.

l’envie de voyager, de vivre ailleurs

Et puis j’ai réalisé autre chose, pourquoi parce que je suis française ma vie doit elle se passer en France? C’est étrange mais plus je vieillis (j’allais dire plus je grandis mais à 30 ans…on vieillit non?On ne grandit plus ha ha) et plus je réalise que je ne me sens plus à la maison dans ce pays. Je sens qu’il ne me ressemble plus, que je n’en veux pas pour mes enfants.

Vous le savez en 2016, nous avons tenté de nous installer en Algarve au Portugal, ça s’est soldé par un échec. Avec du recul nous avons réalisé qu’on s’y était mal prit,qu’on s’était mal organisé et que nous nous sommes précipités. Aujourd’hui on le veut toujours, c’est la bas qu’on se sent bien, à la maison. C’est étrange je ne parle toujours pas le Portugais, mais quand je suis la bas je me sens sereine, apaisée. En réalité ce qui m’a posé problème c’est un léger manque de liberté puisque nous avions emménagé dans la maison de ma belle-mère le temps de trouver quelque chose et que mon H puisse faire quelque chose de son nouveau travail. Et je me suis retrouvé isolée, sans voiture, dans une maison qui n’est pas la mienne. Et même si j’ai une belle-mère extrêmement généreuse j’avais besoin de ma propre vie, mes affaires, mon cocon à moi. Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu’un de solitaire, qui aime être dans son propre environnement et surtout pas celui des autres. Nous ne ferons plus la même erreur. Mais on fait tout pour repartir, on va juste prendre notre temps…pas à pas pour ne pas se planter une nouvelle fois peu importe le temps que cela prendra.

Enfin, au delà de tout ça mon envie de voyager et de découvrir le monde se fait plus forte. J’ai réalisé grâce aux réseaux sociaux, Youtube, Internet, qu’avoir des enfants n’était pas un frein. Bien au contraire, je n’ai qu’une envie, pouvoir voyager avec mes garçons. Leur faire découvrir le monde. Qu’il ne se limite pas au 12e arrondissement de Paris 😉 Pour moi voyager ne pourra pas se faire sans eux j’aurais l’impression de faire les choses à moitié! Alors voilà un 3ème objectif de vie, emmener mes enfants pour au moins un voyage par an.

Réaliser mon plus grand rêve, nous installer dans notre pays coup de coeur, emmener mes enfants en voyage je pense qu’il n’y a pas mieux comme objectifs de vie non? Je ne suis jamais très à l’aise quand je parle de mes rêves, projets, j’ai toujours peur que ça me porte la poisse. Pourtant j’avais très envie de les écrire ici, pour les rendre plus réels peut etre?

ceux qui m’inspirent

Grâce à Youtube, Instagram j’ai découvert des comptes qui m’ont plus que motivés à réaliser mes rêves. Qui me donnent l’espoir que c’est possible tant qu’on travaille pour.

Il y a tout d’abord la Family Coste (Que vous pouvez retrouver ICI) une jolie petite famille qui nous embarque à la découverte du monde à bord d’un van/camping-car qu’ils ont aménagé pour eux et leurs enfants. Ils me montrent qu’avoir des enfants n’est pas un obstacle mais au contraire une chance et une opportunité de partager des aventures incroyables. Je ne loupe plus aucune de leurs vidéos.

Dans le même style je suis tombé un jour sur le compte Instagram « Expedition Happiness ». Un couple d’allemands qui a acheté un bus scolaire américain et qui l’a transformé en petit appartement trop mignon. Avec leur chien Rudi, ils sont parti en expédition du Canada, Alaska, en passant par les Etats Unis jusqu’au Mexique. De cette aventure ils en ont un fait un film « Expedition Happiness » que vous pouvez retrouver sur Netflix en ce moment. Ce film, documentaire (une sorte de vlog qui dure 1h30) est un régal de par les images, les musiques (dont la plupart ont été écrites et chantées par la jeune femme), leur aventure avec les soucis mais aussi les moments de joie m’ont tant inspiré. Et alors j’ai eu un énorme coup de coeur pour les chansons de la belle Mogli, qui me bouleversent et me donnent des envies de voyage. Son album s’appelle Wanderer et c’est le Soundtrack de leur documentaire. Une merveille!

Et puis il y en a pleins d ‘autres qui m’inspirent comme toutes ses personnes pour qui le pari a fonctionné,qui ont bossé dur et qui y arrivent. Elles luttent parfois, mais te font dire « et pourquoi pas moi? »

Alors non, je ne souhaite pas transformer un van en habitation et parcourir le monde, mais toutes ces aventures que ces personnes partagent avec nous sont une motivation, un message pour dire « c’est possible, cherche qui tu es vraiment, ce que tu veux vraiment, et vas y, fais le pour ne pas regretter, ne reste pas là où tu ne te sens pas toi et bas toi pour ce que tu veux , pas ce que veulent les autres. »

Je suis désolée que cet article soit si long mais il était important pour moi de vous parler de tout ça, parce qu’aujourd’hui même si je suis toujours aussi fan de makeup et de beauté, je sens que je prends une route bien différente, que je m’ouvre peut-être à ce que je suis vraiment et qu’il est bien possible de plus en plus que mon blog deviennent bien plus lifestyle que beauté. Et parce que j’ai envie que ce blog soit le support du récit de mes nouvelles aventures, de mes objectifs et de la réalisation de mes rêves! J’espère que vous serez toujours la !

A très vite!

Rendez-vous sur Hellocoton !