perso

La nourriture dans tous MES états

 Avant de vous parler de ma nouvelle routine sport, il est important pour moi de parler alimentation. Car faire du sport c’est bien mais avoir une alimentation saine à coté c’est mieux.

moi et la nourriture

J’ai une relation un peu compliquée avec la nourriture. Depuis toujours je suis gourmande, mais ça c’est gérable. Le plus difficile pour moi c’est le rapport que j’ai avec la nourriture, et forcément la malbouffe.

En effet, pendant longtemps, et encore aujourd’hui quand je ne suis pas assez forte pour lutter, la nourriture est mon rempart contre les émotions. En particulier pour les émotions négatives. De la tristesse, de la frustration, de la colère, de la déprime et hop je me goinfre de mauvaises choses, jusqu’à me sentir mal et je l’avoue me dégoûter un peu de moi même. C’est une confession un peu difficile que je vous fais là mais elle est nécessaire. Pendant longtemps je voyais la nourriture comme ça, je ne mangeais pas pour vivre mais je mangeais pour m’aider à gérer les émotions.

Autant dire que ce n’est pas du tout ce qu’il faut faire hein?

mon évolution avec la nourriture

Si je compare aujourd’hui par rapport à il y a quelques années alors clairement ce mauvais rapport avec la nourriture a évolué en bien. Ce genre de crise ne m’arrive plus beaucoup, je gère mes émotions autrement. Je vous mentirai si je vous disais que ça ne m’arrive pas encore mais l’évolution est positive et je pense que toute ma vie je devrais me battre contre ce besoin  de remplir mon estomac quand rien ne va.

Aujourd’hui et ce depuis presque 5 ans j’ai changé dans ma façon de manger. Avec des hauts et des bas car il est toujours un peu difficile d’ignorer les « bonnes » vieilles habitudes:

  • Je ne mange plus de produits préparés
  • je cuisine quasiment tous mes plats et je me suis découvert une passion pour la cuisine en même temps
  • Je supprime de plus en plus les sucres raffinés voire les sucres tout court
  • Je choisis le bon gras pour ma cuisine comme l’huile d’olive (c’est simple j’en mets partout où je peux)
  • Le légume a la part la plus importante dans mon assiette, le féculent n’est plus qu’un accompagnement
  • Je choisis mes pâtes, riz et pains complets, au revoir la farine blanche.
  • Je diminue de plus en plus ma consommation de viande, surtout la rouge
  • Je mange essentiellement BIO
  • J’ai éradiqué les fast foods il m’arrive encore d’en manger mais peut être deux ou trois fois par ans.

Voilà en gros l’essentiel du changement, et rien qu’en faisant tout ça je me sens bien mieux, j’ai moins mauvaise conscience et ce sont surtout des habitudes que je veux transmettre à mes garçons. Evidemment j’aime me faire plaisir, mais j’irais manger un burger dans un bon restau plutôt qu’au Mcdo!

quoi pour m’aider?

Afin de faire tout cela correctement, je me renseigne beaucoup sur le net, les documentaires mais aussi des bouquins ou des applications.

S’il y a deux choses que je peux vous conseiller:

  • La meilleure façon de manger de Thierry Souccar et Angélique Houlbert

Ce livre a changé radicalement ma façon de voir et comprendre l’alimentation, l’industrie  agro-alimentaire et ses pièges, le fonctionnement des aliments, leur importance. Le danger du sucre, de la viande rouge en particulier. Il m’a appris à composer une assiette saine et dont le corps a réellement besoin. Il a tout changé pour moi clairement. Je ne peux que vous conseiller sa lecture.

  • L’application Yuka

Cette appli, peut être vous commencez à en entendre de plus en plus parler. Avec mon H on s ‘en sert depuis presqu’un an. Elle est simple d’utilisation, il suffit de scanner votre produit et l’appli vous donne un niveau de qualité : excellent, bon, médiocre, mauvais.

Il vous informe de la présence d’additifs et de leur impact sur votre corps, et vous donne la compo pour 100gr de sucre, etc

Le truc top c’est qu’il vous donne des alternatives afin d’acheter un produit de la même sorte mais bien meilleur niveau compo!

Je peux vous dire que quand je fais mes courses je prends beaucoup plus de temps, que je repose beaucoup de produits mais en même temps si on ne sait pas…

mes défis cette année

Clairement cette année j’ai envie de m’améliorer encore plus dans mon alimentation, de gérer encore plus mes émotions pour ne pas retomber dans des crises qui forcément ne sont pas bonnes pour moi. J’ai aussi très envie d’éradiquer complètement le mauvais sucre, il m’arrive encore d’en consommer (j’ai une addiction pour les biscuits Petits Ecoliers..ce truc est fou et complètement pas bon niveau compo).

Pour info, j’ai lu une étude : Une expérience sur des rats à qui les chercheurs ont fait consommer une drogue (je ne me souviens plus laquelle) et du sucre. Puis ils leur ont enlevé et ils se sont retrouvés en manque des deux. Ils leur ont remis..et oh surprise, les rats se sont directement jetés sur le sucre..à méditer quand même.

Dans mes autres défis vous le savez, je souhaite diminuer fortement ma conso de viande pour moi, pour l’environnement.

Et enfin, continuer de cuisiner tous mes plats, j’aime de plus en plus suivre des recettes, en créer, d’ailleurs n’hésitez pas à me suivre sur mon compte Instagram (mabulledepensees) c’est désormais sur ce réseau que je partage mes recettes!

Voilà, vous savez tout sur ma relation à l’alimentation et où j’en suis actuellement. C’est important pour moi de vous en parler avant de vous raconter où j’en suis niveau sport. Si je fais tout ça c’est parce que j’ai envie, besoin de retrouver un corps tonique, plus en forme. Et forcément ça passe par le sport et la bouffe! Si ma vie se passe comme je le souhaite alors je ne souhaite plus avoir d’enfants (on est jamais à l’abri d’une surprise) j’ai donc besoin de me recentrer un peu sur moi, mon corps et mon bien-être.

Tout cela est évidemment très personnel j’avais très envie de le partager avec vous afin de faire plusieurs points ensemble dans l’année pour voir où j’en suis de mes défis, quels en sont les impacts etc. Je ne peux pas vous donner de conseils réels, je ne suis pas professionnelle, je tente, me renseigne et j’essaie et puis je partage.

Et vous vous en êtes où dans tout ça? Je vous parle du sport dans un prochain article!

Bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !

Réaliser mon rêve, partir, voyager, être libre…

Depuis quelques temps je suis dans une phase de ma vie qui aspire à plus de liberté, moins de contraintes. Je ne veux plus être figée dans une routine

C’est juste quelque chose que j’ai au fond de moi. Certains sont très heureux dans la routine de la vie, d’autres non, c’est ce qui fait la richesse de ce monde non? La différence!

mon plus grand rêve

J’ai déjà quitté cette façon de vivre il y a quelques années en lâchant mon boulot de gestionnaire d’assurance qui m’étouffait complètement et me rendait malheureuse pour faire quelque chose qui me ressemble plus:  Travailler en écrivant (pour des sites internet, pour mon blog).

Evidemment je ne suis pas naïve, il faut pouvoir le faire, je ne remercierai jamais mon H de me « donner » cette liberté et de m’avoir motivé à lâcher prise et à me lancer. Ceux qui me connaissent vraiment le savent, mon plus grand rêve est d’écrire des romans, depuis tout petite je me raconte des histoires en tout genre. En grandissant mes histoires deviennent des obsessions et je n’ai qu’une envie c’est de les voir évoluer sur papier, de voir les gens les lire, les apprécier.

Alors j’ai commencé à travailler dessus, et puis j’ai eu des enfants. Je ne vous cache pas qu’avoir des enfants à mit à mal mon objectif de réaliser mon rêve. Nous sommes obligé dans bien des manières de rentrer dans une certaine routine pour leur bien-être. Et tout à coup on a moins le temps pour soi, moins le temps pour se réaliser soi même afin d’avoir la chance de faire partie de ceux qui disent un jour « je l’ai fait, j’ai réalisé mon rêve ». Mais je ne m’en plains pas, rien ne me rend plus heureuse que de voir mes enfants grandir.

Malgré tout,c’est plus fort que moi, mon rêve est là, au fond de moi. Dans ma tête des milliers d’histoires qui se racontent, des idées que je note partout où je peux pour ne pas les oublier, des milliers d’histoires que j’attend de pouvoir écrire. Alors voilà mon défi de vie, à part celui de rendre ma famille heureuse, il y a ce rêve qui se transforme en défi. Parce que je veux avoir la liberté de faire ce que j’aime, mais qu’il faut travailler dur pour cela, on a rien sans rien. Mais tant que j’aurais la chance de pouvoir le faire alors on ne me reverra pas de sitôt devant un ordinateur à gérer des comptes clients hi hi. Je ne peux pas miser sur la réussite de ce projet un peu fou, mais je ne veux pas avoir de regrets. Je souhaite avoir tout fait pour réussir, même si j’échoue.

l’envie de voyager, de vivre ailleurs

Et puis j’ai réalisé autre chose, pourquoi parce que je suis française ma vie doit elle se passer en France? C’est étrange mais plus je vieillis (j’allais dire plus je grandis mais à 30 ans…on vieillit non?On ne grandit plus ha ha) et plus je réalise que je ne me sens plus à la maison dans ce pays. Je sens qu’il ne me ressemble plus, que je n’en veux pas pour mes enfants.

Vous le savez en 2016, nous avons tenté de nous installer en Algarve au Portugal, ça s’est soldé par un échec. Avec du recul nous avons réalisé qu’on s’y était mal prit,qu’on s’était mal organisé et que nous nous sommes précipités. Aujourd’hui on le veut toujours, c’est la bas qu’on se sent bien, à la maison. C’est étrange je ne parle toujours pas le Portugais, mais quand je suis la bas je me sens sereine, apaisée. En réalité ce qui m’a posé problème c’est un léger manque de liberté puisque nous avions emménagé dans la maison de ma belle-mère le temps de trouver quelque chose et que mon H puisse faire quelque chose de son nouveau travail. Et je me suis retrouvé isolée, sans voiture, dans une maison qui n’est pas la mienne. Et même si j’ai une belle-mère extrêmement généreuse j’avais besoin de ma propre vie, mes affaires, mon cocon à moi. Ceux qui me connaissent savent que je suis quelqu’un de solitaire, qui aime être dans son propre environnement et surtout pas celui des autres. Nous ne ferons plus la même erreur. Mais on fait tout pour repartir, on va juste prendre notre temps…pas à pas pour ne pas se planter une nouvelle fois peu importe le temps que cela prendra.

Enfin, au delà de tout ça mon envie de voyager et de découvrir le monde se fait plus forte. J’ai réalisé grâce aux réseaux sociaux, Youtube, Internet, qu’avoir des enfants n’était pas un frein. Bien au contraire, je n’ai qu’une envie, pouvoir voyager avec mes garçons. Leur faire découvrir le monde. Qu’il ne se limite pas au 12e arrondissement de Paris 😉 Pour moi voyager ne pourra pas se faire sans eux j’aurais l’impression de faire les choses à moitié! Alors voilà un 3ème objectif de vie, emmener mes enfants pour au moins un voyage par an.

Réaliser mon plus grand rêve, nous installer dans notre pays coup de coeur, emmener mes enfants en voyage je pense qu’il n’y a pas mieux comme objectifs de vie non? Je ne suis jamais très à l’aise quand je parle de mes rêves, projets, j’ai toujours peur que ça me porte la poisse. Pourtant j’avais très envie de les écrire ici, pour les rendre plus réels peut etre?

ceux qui m’inspirent

Grâce à Youtube, Instagram j’ai découvert des comptes qui m’ont plus que motivés à réaliser mes rêves. Qui me donnent l’espoir que c’est possible tant qu’on travaille pour.

Il y a tout d’abord la Family Coste (Que vous pouvez retrouver ICI) une jolie petite famille qui nous embarque à la découverte du monde à bord d’un van/camping-car qu’ils ont aménagé pour eux et leurs enfants. Ils me montrent qu’avoir des enfants n’est pas un obstacle mais au contraire une chance et une opportunité de partager des aventures incroyables. Je ne loupe plus aucune de leurs vidéos.

Dans le même style je suis tombé un jour sur le compte Instagram « Expedition Happiness ». Un couple d’allemands qui a acheté un bus scolaire américain et qui l’a transformé en petit appartement trop mignon. Avec leur chien Rudi, ils sont parti en expédition du Canada, Alaska, en passant par les Etats Unis jusqu’au Mexique. De cette aventure ils en ont un fait un film « Expedition Happiness » que vous pouvez retrouver sur Netflix en ce moment. Ce film, documentaire (une sorte de vlog qui dure 1h30) est un régal de par les images, les musiques (dont la plupart ont été écrites et chantées par la jeune femme), leur aventure avec les soucis mais aussi les moments de joie m’ont tant inspiré. Et alors j’ai eu un énorme coup de coeur pour les chansons de la belle Mogli, qui me bouleversent et me donnent des envies de voyage. Son album s’appelle Wanderer et c’est le Soundtrack de leur documentaire. Une merveille!

Et puis il y en a pleins d ‘autres qui m’inspirent comme toutes ses personnes pour qui le pari a fonctionné,qui ont bossé dur et qui y arrivent. Elles luttent parfois, mais te font dire « et pourquoi pas moi? »

Alors non, je ne souhaite pas transformer un van en habitation et parcourir le monde, mais toutes ces aventures que ces personnes partagent avec nous sont une motivation, un message pour dire « c’est possible, cherche qui tu es vraiment, ce que tu veux vraiment, et vas y, fais le pour ne pas regretter, ne reste pas là où tu ne te sens pas toi et bas toi pour ce que tu veux , pas ce que veulent les autres. »

Je suis désolée que cet article soit si long mais il était important pour moi de vous parler de tout ça, parce qu’aujourd’hui même si je suis toujours aussi fan de makeup et de beauté, je sens que je prends une route bien différente, que je m’ouvre peut-être à ce que je suis vraiment et qu’il est bien possible de plus en plus que mon blog deviennent bien plus lifestyle que beauté. Et parce que j’ai envie que ce blog soit le support du récit de mes nouvelles aventures, de mes objectifs et de la réalisation de mes rêves! J’espère que vous serez toujours la !

A très vite!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je me lance aussi dans mon Bullet Journal

Comme beaucoup de monde cette année j’ai décidé moi aussi de tenter l’aventure du Bullet Journal. J’en ai entendu parlé l’année dernière mais sans vraiment m’y intéresser. Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus stimulés pour se développer personnellement, se donner des challenges, réussir son organisation que cela devient presque impossible de passer à côté.

Le Bullet Journal qu’est ce que c’est?

Aussi appelé BUJO, le Bullet Journal est un mixte entre l’agenda, le carnet de note et même le journal intime. Créé à partir d’un simple carnet vierge, son propriétaire va le personnaliser entièrement en créant lui même son planning, son calendrier, l’organisation de ses journées, semaines, mois. Mais aussi en créant des rubriques reprenant ses objectifs, ses challenges, ses to-do-list,…

Le but étant de s’organiser en fonction de ses objectifs tout en optimisant son temps et sa créativité.

A la base il ne vous faut qu’un carnet et un stylo, mais le bullet journal prend une telle ampleur qu’aujourd’hui ont été créées toutes sortes de décos, d’idées de graphismes pour personnaliser votre BUJO à votre image en vous amusant à coller des stickers, du masking tape ou carrément en faisant appel à vos dons de dessinateur. Bref, vous en faites ce que vous voulez, à condition que votre façon de faire vous permette d’y voir clair et de réaliser vos objectifs.

Pourquoi moi aussi?

Je n’ai pas juste cédé à une simple mode, même si à force d’en entendre parlé j’ai été intriguée. Toutefois, Elyssa de la chaîne Youtube ELYROSE m’a donné envie de m’y mettre!

Et je trouve le concept génial. Ceux qui me connaissent savent que je cumule les carnets, dès que j’en trouve un chouette je le prends. Il me sert pour mes to-do-list, mes projets, peu importe j’adore gribouiller dans de beaux carnets. Mais je suis aussi une grande fan d’agendas, de calendriers, j’aime avoir une vue d’ensemble sur mes rdv, tâches, dates anniversaires.

En plus de tout ça je suis une grande fan de papeterie! Les stylos, les post its, j’aime tellement ça. C’est simple à chaque rentrée scolaire j’étais comme une folle à l’idée de racheter des fournitures. Bref, le Bullet Journal c’est fait pour moi!

Niveau budget il y en a pour tous les goûts. Pour me lancer j’avais jeté mon dévolu sur un carnet de chez Hema, mais j’ai vite été déçue par la qualité du papier. J’ai fini par craquer par un très joli carnet de chez Maison du Monde qui correspond plus à ce que je souhaitais. Chez Hema, il y a tout ce dont vous avez besoin et plus encore pour vous amuser avec votre BUJO.

Mon Bullet Journal

Etant complètement novice dans le domaine je ne savais pas trop par où commencer. J’ai commencé par fouiner sur internet, c’est une mine d’or en termes d’idées, de structure, voire même trop, je ne savais plus vers où me diriger. Puis je suis tombeé sur l’article du blog Soho Hana ( ICI ), qui vous donne une méthode en 10 étapes pour commencer votre BUJO. L’article est clair et concis, c’est tout ce qu’il me faut. J’ai ensuite également beaucoup parcouru Pinterest qui vous montre des idées de graphismes pour vos titres, des idées de rubriques auxquelles je n’avais pas pensé, le top! Enfin, la Youtubeuse Enjoyphoenix a sorti récemment une vidéo sur son Bullet Journal que j’ai trouvé très inspirant, je vous mets le lien ICI

Alors j’ai fais des erreurs, et évidemment il est toujours trop tard quand on s’en rend compte, mais c’est aussi comme ça qu’on apprend. Je suis aussi très nulle en dessin, résultat ce n’est pas toujours joli, mais je suis hyper contente de l’organisation. Chaque matin je fais le point sur la journée qui m’attend, et chaque soir je vois ce qui a été fait ou non et j’organise ma journée du lendemain. Cela me prend 5 à 10 minutes par jours pas plus. Le BUJO ne doit pas devenir une contrainte mais un plaisir. La contrainte n’aide pas à atteindre ses objectifs.

Voici quelques photos de mon Bullet Journal, comme je l’ai organisé, j’ai volontairement effacé quelques données personnelles, je n’ai pas forcément envie que vous sachiez quel jour j’ai rendez vous chez ma gynéco ha ha.

Cette organisation me convient parfaitement, et j’apprécie que tout soit clair. Je ne m’y suis pas trompé, c’est vraiment tout ce que j’aime, je suis vraiment fan du concept. Je  ne me mets aucune pression et il y a même  des jours où je ne l’ouvre pas en particulier le week-end et ce n’est pas grave, je reprends là où je l’avais laissé.

Alors qui parmi vous s’est aussi laissé tenté ou se laissera tenté? Dites moi en commentaire!!!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par une belle journée d’automne…

Vous savez, il y a ces moments d’une simplicité extrême, mais des moments qui restent gravés à jamais comme les meilleurs moments de notre vie. Comme on dit les choses simples sont les meilleures, et cette journée fut l’une des meilleures. Si vous me suivez sur Instagram (pseudo @mabulledepensees) alors je vous ai partagé un peu de cette jolie journée, mais forcément j’avais très envie de laisser une trace ici, parce qu’un jour je relirai ce post et qu’il me donnera du baume au cœur.

Prenez un samedi d’octobre, un peu frais. Ajoutez mon H, mon Thoinou et une grosse balade toute la journée au Bois de Vincennes. Organisez un petit pique-nique au bord de l’eau au milieu d’une famille de paons venue voler nos « sips » (entendez chips façon Thoinou). Enfin, flânez toute la journée sans regarder l’heure, ni le temps qu’il fait. Vous obtiendrez forcément une chouette journée.

A ce moment là, je n’ai entendu que les rires et les cris de joie de mon Thoinou. Il y avait beaucoup à voir pour ce petit garçon qui s’intéresse à tout, qui a toujours quelque chose à dire sur ce qu’il voit et des questions à poser comme « c’est quoi ça maman? » ? Entre paons, cygnes, écorces d’arbre, lac, feuilles mortes, marrons, barques il ne savait plus où donner de la tête.

En plus d’être de plus en plus curieux, il est de plus en plus bavard, de plus en plus câlin et tendre. Je ne sais pas si c’est l’âge, mais il est beaucoup en demande de sa maman. Alors on se donne la main, on observe la nature ensemble (pendant que papa prend des photos et immortalise ces doux moments). J’essaie de répondre à ses questions, il répond aux miennes à sa façon, et pour rien au monde je ne voudrais être ailleurs. Forcément j’en profite, les câlins de nos enfants sont un vrai trésor et je voudrais que tout reste comme ça, figé dans le temps. Je l’entends encore quand il me prend dans ses bras et me demande « ça va maman? ouai? »

Et dire que bientôt je vivrais ça multiplié par deux, j’ai du mal à réaliser. Le jour J approche de plus en plus, il faudra trouver un nouvel équilibre à 4. Mais nul doute que je serais bien aidée, entre un super papa et un Thoinou qui « jouera de la guitare pour bébé et lui donnera de la banane », je n’ai plus à m’inquiéter, non?

Alors après une si douce journée, nous sommes rentrés fatigués d’avoir pris l’air toute la journée, d’avoir fait le plein de verdure et d’aventures et d’avoir juste prit le temps dans notre vie à 100 à l’heure. On s’est couché le cœur gonflé à bloc et la nuit a forcément été très bonne.

Et vous, racontez moi vos meilleurs moments les plus simples?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Il faut que je vous dise…

Hello vous! Comment allez vous? On est sur la bonne voie pour les vacances d’été non?

Il fallait que je vienne vous parler un peu par ici pour vous expliquer ma longue absence sur le blog, sur les réseaux sociaux, je vais essayer de faire vite pour que vous n’ayez pas trop de lecture!

Certaines étaient dans la confidence, d’autres ont deviné, d’ailleurs je remercie toutes celles qui m’ont envoyé des messages pour prendre de mes nouvelles pendant cette absence!

Mi-Mars nous avons appris une très jolie nouvelle, ce genre de nouvelle qui vous bouleverse, vous fait peur et vous déstabilise: Nous attendons Bébé 2!!!!

Si tout va bien, Anthoine sera grand frère pour le mois de Décembre!

Aujourd’hui je suis à presque 14 SA pour celles à qui ça parle,  je termine donc mon premier trimestre tout doucement mais surement. Et laissez moi vous dire que je suis en souffrance depuis que je sais que je suis enceinte, d’où mon absence du blog ou des réseaux sociaux. Nausées, vomissements, brûlures d’estomac, je vous passe les détails, j’ai le droit à TOUT du matin au soir. J’ai l’impression d’avoir passé presque trois mois alité, vivant sur un bateau qui tangue sans cesse et me rend malade! Autant vous dire que ça serait un mensonge de vous dire que je suis dans un total épanouissement avec cette grossesse,ce n’est pas le cas DU TOUT.

Je ne pensais pas qu’il était possible de souffrir autant des symptômes de grossesse, avec Anthoine j’avais eu un peu de nausées mais rien d’handicapant, j’ai tout essayé pour me soulager mais RIEN, je subis donc cet état et à l’heure où je vous écris ça ne s’est toujours pas calmé! J’ai vu ma sage femme (la même que pour Thoinou) qui m’a donné un traitement, en espérant que ça fonctionne un peu. Ca devient très dur moralement et physiquement mais j’ai la chance d’avoir un H absolument parfait qui m’aide énormément, et sans lui je ne sais pas comment je ferais!  D’ailleurs qu’on ne me dise JAMAIS « la grossesse n’est pas une maladie » je pourrais tuer la personne qui me dirait ça! Je l’avais déjà entendu pour ma 1ère grossesse et rien de plus agaçant ce n’est pas une maladie mais ça vous met parfois dans un tel état…

Voilà, vous savez tout, nous sommes évidemment très heureux de cette nouvelle bien que me concernant je suis pleine de questionnements et de doutes sur cette nouvelle vie à 4 alors qu’on a un rythme parfait tous les 3, cette sensation qu’avec deux enfants on rigole plus la. Mais aussi des questions autour d’Anthoine, comment vais je réussir à en aimer deux comme je l’aime lui,  va t il accepter ce changement , vais je réussir à lui faire vivre ce changement en douceur et de la bonne façon! Même avec Bébé 2 les doutes et les questions sont là, mais je suis sure que c’est normal!

Voilà, l’annonce est faite, je vais enfin pouvoir venir me plaindre par ici ou sur les réseaux sociaux ha ha!!! Si cela vous intéresse je reviendrai plus en détails sur ce premier trimestre, n’hésitez pas à me le dire en commentaire!

On se retrouve très vite avec de nouveaux articles et des jolis cadeaux pour vous!!

Rendez-vous sur Hellocoton !