my summer books

My Summer Books N°2

Il faut que je vous dise, j’ai lu tellement de livres pendant mes vacances que je me suis dit « je ne peux pas tous les mettre ou mon blog finirait par ressembler à un blog critiques de livres » dans le bon sens du terme évidemment mais ce n’est pas ce que je souhaite. Alors pour cette summer édition N°2 j’ai eu envie de vous parler de ceux qui m’ont marqué le plus et ils sont 5! A la rentrée je retournerai parler de mes romans lus dans la rubrique concernée du blog!

everything everything, nicola yoon

Résumé: Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Mon avis: Un roman, un peu dans la veine de Nos Etoiles Contraires, j’étais vraiment intriguée par ce roman dont je n’avais jamais entendu parlé jusqu’à ce que je vois que le film était sorti récemment et que ce roman avait connu un énorme succès. Ma curiosité m’a donc dirigé vers ce roman. Le truc se lit rapidement c’est hyper fluide! Quant à l’histoire, elle est pleine de rebondissements, on en apprend beaucoup sur cette maladie de l’enfant bulle qui intrigue et dont on ne sait pas grand chose. Comme souvent dans ce cas on se retrouve souvent avec une jeune fille qui a soif d’apprendre, qui en sait beaucoup sur beaucoup de choses malgré l’épreuve qu’elle vit. Il y a aussi le mec un peu tourmenté qui a lui aussi ses lots de drames, un peu rebelle il est forcément super mignon et vite attiré par l’héroïne. La fin est surprenante tant on ne s’y attend pas du tout, alors je ne peux que vous le conseiller!

les indésirables, Diane ducret

Résumé: Un cabaret dans un camp au milieu des Pyrénées, au début de la Seconde Guerre mondiale. Deux amies, l’une aryenne, l’autre juive, qui chantent l’amour et la liberté en allemand, en yiddish, en français… cela semble inventé! C’est pourtant bien réel. Eva et Lise font partie des milliers de femmes «indésirables» internées par l’État français. Leur pacte secret les lie à Suzanne «la goulue», Ernesto l’Espagnol ou encore au commandant Davergne. À Gurs, l’ombre de la guerre plane au-dessus des montagnes, le temps est compté. Il faut aimer, chanter, danser plus fort, pour rire au nez de la barbarie.
À la façon d’une comédie dramatique, Diane Ducret met en scène le miracle de l’amour, la résistance de l’espoir dans une fable terrible et gaie, inspirée d’histoires vraies.

Mon avis: C’est un roman que j’ai terriblement aimé. D’abord parce qu’elle raconte l’histoire de ces femmes, rejetées par leur propre pays l’Allemagne mais qu’elles rejettent aussi, mais aussi par la France, pays qu’elles ont choisi. Suite à une rafle elles se retrouvent dans un camp sans savoir ce qu’il adviendra d’elles, et grâce à l’amour, la musique, la solidarité, elles essaient de trouver un moyen d’y survivre malgré tout. Je n’avais jamais entendu parlé de ce fait durant la Seconde Guerre Mondiale qui est un sujet de livres et de romans que j’aime beaucoup tant j’ai soif de savoir tout ce qu’il s’est passé. Dans le roman j’ai particulièrement aimé le lien d’amitié très fort qui s’est vite installé entre Eva et Lise, presqu’une relation mère fille. Si parfois des passages sont difficiles, d’autres sont drôles, émouvants et pleins d’espoirs. J’ai lu ce roman en deux soirées et je peux vous dire que je l’ai vraiment adoré!

mon midi, mon minuit, anna mcpartlin

Résumé: À la suite d’un drame, le monde d’Emma, jusque-là rempli de promesses, s’effondre. La jeune femme plonge dans le désespoir. Ses amis font alors bloc autour d’elle pour tenter de lui redonner le goût de vivre…
Comment survivre à la perte et au chagrin ?
Quel courage l’existence peut-elle parfois exiger de nous ?

Mon avis: Ce roman est d’une telle positivité qu’il m’a fait un bien fou. Au début il vous rappelle que rien n’est immuable, toute votre vie peut être bouleversée d’un moment à l’autre et que profiter de chaque secondes passées avec un être cher est primordial bien qu’en réalité on ne s’en rend compte que quand c’est trop tard. Et puis petit à petit il y a l’espoir que même après un terrible drame, la vie peut encore te réserver de belles surprises, atténuer ton chagrin et te donner la force de faire autre chose et parfois même un drame peut parfois te permettre de voir quelque chose que tu ne voyais pas du tout jusque là. Dans ce roman il y a l’histoire d’un lien d’amitié très fort entre plusieurs personnages, ce lien qui permet de tenir malgré les épreuves, il y a aussi le lien familial, tout dans ce roman te rappelle que si tu regardes bien autour de toi alors que ce soit dans les bons comme dans les mauvais moments, tu n’est pas seul (e).

une présence idéale, eduardo berti

Résumé: Ils sont médecin, interne, infirmier, brancardier, mais aussi esthéticienne, musicienne, lectrice bénévole. À l’hôpital, un à un, ils prennent la parole pour raconter les patients et les familles qui les ont marqués, les liens subtils qu ils ont noués, les dilemmes auxquels ils ont été confrontés. Par petites touches, ils décrivent la vie au jour le jour quand il s’agit d’apporter des soins au corps, mais aussi à l’âme de ceux qui leur sont confiés au sein de cette unité différente des autres celle des soins palliatifs. Les malades, ici, ne guériront pas, et les soignants s’efforcent de trouver non la distance idéale, mais la présence idéale auprès d’eux. Car ils ont cette vocation singulière : apaiser ceux qui partent, réconforter ceux qui restent.
En côtoyant la mort au plus près, Eduardo Berti parvient, avec une sobriété et une simplicité exemplaires, à dire ce qu’est la vie. Et livre, avec ce vibrant hommage aux soignants, un magnifique portrait de la condition humaine.

Mon avis: Oh la la j’ai eu si peur avant d’ouvrir ce livre. Ceux qui me connaissent savent à quel point la mort me fait peur, la mienne et celle de mes proches évidemment. Lire la mort m’angoisse, pas celle des romans, des histoires inventées, mais celle dont on parle telle qu’elle est, presque de manière froide tant elle fait partie de la vie. La mort tout simplement. Pourtant j’étais intriguée, de connaître les pensées de ces personnes qui évoluent autour de la mort des autres, comment le vivent ils, que ressentent ils? S’attachent ils? Ou alors comment font ils tout simplement pour supporter ça. On est en plein face à la mort et pourtant dans ce roman ce n’est pas ce qu’on retient, on retient surtout qu’avant tout il y a la vie, celle qui laisse des souvenirs, des traces. Ce que ce personnel soignant peut nous raconter et avec ce dont ils vivent au quotidien, parfois drôles, parfois loufoques, et parfois triste. Je ne suis pas ressorti de ce livre en ayant un peu moins peur, pas du tout, mais j’ai surtout compris que même quelques minutes avant la mort il y a encore la vie, jusqu’au bout.

sans nouvelles de toi, joy fielding

Résumé:  » Je crois que mon vrai prénom est Samantha. Je crois que je suis votre fille.  »
Le cœur de Carole Shipley s’arrête quand elle entend ces paroles à l’autre bout du téléphone. Immédiatement, elle replonge quinze années plus tôt dans ce bel hôtel, au Mexique, où son monde s’est effondré.
Ce voyage était censé être une fête. Un soir, son mari, Hunter, l’avait convaincue de laisser leurs deux filles seules dans leur suite pendant qu’ils célébraient leur anniversaire de mariage au restaurant de l’hôtel. Mais en rentrant, le couple fut saisi d’effroi : leur fille de deux ans avait disparu sans laisser aucune trace.
S’ensuivirent des jours, des semaines et des années d’angoisse. Les médias harcelèrent Carole, la décrivant comme une mère égoïste et indigne. Contre vents et marées, elle s’accrochait à l’espoir que Samantha serait un jour retrouvée… même si chaque jour la cruelle réalité la rattrapait.
Quinze ans plus tard, tourmentée par ce passé douloureux, le cœur à vif et assaillie de doutes face aux incohérences de l’enquête, Carole ne sait plus qui croire… La seule chose dont elle est persuadée, c’est que quelqu’un s’acharne à lui cacher la vérité. Que s’est-il réellement produit la nuit où Samantha a disparu ?

Mon avis: Un roman plein de rebondissements que j’ai lu d’une traite. C’est simple, à chaque fin de chapitre je devais continuer pour savoir la suite. Ce roman je le vois très bien en film ou en série à l’américaine vous savez qui passent l’après midi? C’est le genre de roman qui vous laisse bouche bée tant vous ne vous attendiez pas à ces rebondissements!!

Alors tenté par ces livres? Déjà lus? Dites moi tout!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

My summer books #1

Haa le retour des vacances c’est l’occasion pour moi de me replonger dans ma liseuse Kobo que j’adore, le petit truc chouette c’est qu’elle est waterproof et j’ai pu le vérifier en la faisant tomber plusieurs fois dans mon bain ouf, on est sauves, c’est vraiment waterproof.

Parfois le côté « vrai livre » me manque c’est vrai mais il n’y a pas à dire la liseuse c’est hyper pratique! Quoiqu’il en soit pour cet été je souhaitais vous faire des articles sur mes romans de l’été, ceux que je vais lire et qui vont m’accompagner durant toute la saison estivale, peut être vous donner des idées de lecture? D’habitude je vous parle de mes lectures dans la rubrique « Mes Lectures » du blog, mais pour la saison j’avais vraiment envie de vous écrire de jolis articles! Et en plus je les enchaîne, alors autant en profiter. En une semaine et demie de vacances j’en ai déjà lu 4 et je suis ravie de pouvoir vous en parler, il y en aura plein d’autres à venir !

là où tu iras j’irais, marie vareille

Résumé: Isabelle a 32 ans, un chihuahua nain prénommé Woody-Allen et une carrière d’actrice comparable à celle du Titanic : prometteuse en théorie, catastrophique en pratique. Le jour où elle refuse la demande en mariage de l’homme qu’elle aime, sous prétexte qu’elle ne veut pas d’enfant, elle se retrouve à la rue, avec pour toute fortune vingt-quatre euros sur son compte en banque. Elle est alors forcée d’accepter le seul travail qu’on lui propose : utiliser ses talents de comédienne pour séduire Jan Kozlowski, un jeune veuf sur le point de se remarier. La voilà donc partie en Italie, dans la maison de vacances de la richissime et déjantée famille Kozlowski. Seule ombre aux deux semaines de dolce vita qui se profilent : pour exécuter en toute discrétion sa mission « séduction », Isabelle devra jouer le rôle de l’irréprochable nanny anglaise de Nicolas, 8 ans, qui n’a pas prononcé un seul mot depuis la mort de sa mère cinq ans plus tôt. Isabelle est bien loin d’imaginer à quel point cette rencontre improbable avec ce petit garçon blessé par la vie va bouleverser sa vision du monde. Une comédie pétillante, pleine d’humour et d’émotions.

Mon avis: Je redécouvre pour la 3ème fois un roman de Marie Vareille et plus je lis ses romans et plus je suis convaincue! Encore une fois, derrière un roman qui se veut assez léger, parfois drôle, une sorte de Bridget Jones à la française, il y a des histoires plus profondes, des remises en question, mais tout cela est subtil et on rit , et on retrouve l’héroïne dans des situations rocambolesques, j’ai tout simplement adoré, je l’ai lu en une soirée tellement j’étais prise dans l’histoire. Je n’ai qu’une hâte c’est qu’elle sorte son prochain roman. Plus que de vous conseiller ce roman je vous conseille tous les romans de Marie Vareille.

seulement si tu en as envie, bruno combes

Résumé: Il l’attend depuis toujours…elle ne l’a pas vraiment oublié !Ils se sont connus à seize ans, sur les bancs du lycée d’Arcachon, puis chacun a fait sa vie de son côté.
Camille est devenue une brillante avocate parisienne, Stephen vit de sa passion des livres entre Londres et Paris. Ils n’auraient jamais dû se revoir, mais le hasard en a décidé autrement.
Les souvenirs s’entrechoquent, laissant apparaître les failles de l’attente et du désir.
Leur histoire aurait pu être banale, jusqu’à ce que Camille découvre les pages blanches du « manuscrit inachevé ».

Mon avis: Ce roman a mal commencé pour moi. Je suis toujours déçue des histoires qui commence avec un couple qui s’aime depuis tellement longtemps que plus personne ne fait attention à l’autre, que la routine les as transformée en robots,qu’ils se supportent à peine, que les enfants ados ou pré ado n’en ont strictement rien à faire des parents, que le boulot prend trop le dessus et que forcément l’un des protagonistes du couple commence à se poser des questions sur sa vie etc, je ressens ça comme une fatalité et me dis « mais c’est pas possible voilà ce qui m’attend si je ne fais pas attention? » et ce n’est pas le premier roman que je lis qui commence comme ça! Et puis petit à petit les choses évoluent de façon surprenante, on se met à penser comme Camille, à espérer pour elle que les choses bougent, qu’il se passe un truc, et finalement on est attrapes dans l’histoire, on suit tout ce chamboulement dans sa vie jusqu’à la fin. Encore une fois j’ai lu ce livre d’une traite et j’ai vraiment aimé, vraiment vraiment!

be mine, nc bastian

Résumé: Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour?
Kim
Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?Aujourd’hui, je suis de retour  mais j’ai tourné la page. Les contes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.AlexCinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion. Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi.  A moi.

Mon avis: Bon, on est d’accord, les romans style NEW Adult sont fatiguants notamment dans la répétition des scènes intimes n’est ce pas, tout le monde veut faire du Nuances de Grey et finalement ils finissent par tout se ressembler. D’ailleurs quand ça devient trop ça je me lasse et ne fini même pas! Cependant cette histoire m’a beaucoup plu! Alors tout est attendu dans le roman, on sait presque comment ça va finir et pourtant il y a plein de rebondissements, des trucs auxquels on ne s’attend pas. J’ai aimé la tension entre les deux personnages pour une fois on a une héroïne avec un bon caractère et qui ne joue pas la midinette complètement sous le charme du rebelle, quoique…peut être pas au début. Ce que j’ai aimé encore plus c’est l’univers des bikers dans lequel se déroule l’histoire, tout le roman m’a rappelé cette série que j’adorais: Sons of Anarchy, vous l’avez déjà vue? L’acteur principal était vraiment canon et j’avais un peu l’impression de le voir dans ce roman! Ca m’a presque donné envie de la revoir entièrement! Alors voilà, si de temps en temps ce genre de roman vous tente, alors allez y l’histoire est sympa et l’ univers intéressant!  Beaucoup de scènes sont vues et revues, mais ça c’est le phénomène de ces bouquins qui veut ça!

 

the fire, brittainy c.Cherry

Résumé: C’est l’histoire d’une amitié entre deux personnalités contraires, issues d’un milieu social différent,
qui se transforme en une rencontre amoureuse.
Nommé parmi les 5 meilleurs livres de l’année 2015 aux USA. Deux amis que tout oppose en apparence, mais qui au fond se ressemblent, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Mon avis: Là encore, on est dans du New Adult, il risque encore d’en avoir durant l’été, ce sont vraiment des histoires qui se lisent à la cool et en vacances c’est sympa! Ce roman fait partie de la série Elements de l’auteure, des romans indépendants les uns des autres et en rapport avec les éléments naturels. Dans ce roman j’ai beaucoup aimé les histoires poignantes des protagonistes, le seul réconfort c’est quand ils sont ensemble et c’est juste super joli. J’ai beaucoup aimé le personnage de Logan qui a vécu et vit des trucs vraiment difficiles depuis qu’il est petit, d’ailleurs je me suis sentie souvent triste pour ce petit garçon surement parce que je suis moi même maman d’un petit garçon, du coup ça m’a encore plus marqué! Je me suis surprise à aller voir mon Thoinou qui dormait comme pour me convaincre que tout allait bien pour lui.  J’ai vraiment aimé pour les combats que mènent chacun des personnages, et au delà du phénomène New Adult, les histoires sont vraiment touchantes et on a tellement envie qu’ils s’en sortent. Résultat, la romance entre les deux personnages principaux passe presque au second plan tellement ce qu’ils doivent traverser est difficile.

Et voilà pour mes premières lectures de l’été, j’espère que ce genre d’article pour l’été vous plaira et ça vous donnera envie ou pas de les lire, si c’est le cas n’hésitez pas à me le dire, et si vous les avez déjà lus, aussi!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !