Les Bulles de Bébé

Chut…un petit Prince en rejoint un autre….

Ma période préférée de l’année approche à grands pas et apporte avec elle le plus beau des cadeaux. C’est la dernière ligne droite, bientôt mon Thoinou sera grand frère, rejoint par une petite boule de bébé prête à être dorlotée, cajolée et aimée. On entre petit à petit tous les 3 dans une bulle, une bulle impatiente de faire une place en plus. On se prépare, on s’impatiente, tic tac tic tac, ce n’est qu’une question de quelques jours. Quelques jours qui paraissent si longs quand on touche au but. Nous sommes fébriles, on se questionne, s’interroge, mais on le sait tout sera évident le jour J.

Alors le blog se met au repos lui aussi, laissant mes aventures beauté de côté juste le temps de vivre cette magie si particulière qui enveloppe notre foyer petit à petit. Le temps d’accueillir comme il se doit ce nouveau petit Prince qui viendra illuminer notre quotidien d’une lumière qui va  étinceler encore plus fort, cette lumière déjà allumée par mon Thoinou. Evidemment c’est pour mieux revenir, certainement pour la nouvelle année, j’aurais tant de choses à vous dire. Mais comme votre gentillesse et votre bienveillance, vos gentils mots, vos encouragements et votre soutien au quotidien m’apportent énormément, c’est sur les réseaux sociaux et particulièrement Instagram que je vais continuer à être active, à partager avec vous ces derniers jours mais aussi les suivants. Car entre naissance de mon bébé, préparation des Fêtes, on aura plein de choses à se raconter vous et moi. N’hésitez pas à me suivre la bas si ce n’est pas encore le cas et si vous souhaitez vivre avec nous toute cette fin d’année pleine de chamboulements. ( Mon pseudo: mabulledepensees). Je m’éloigne donc de la blogosphère le temps d’une naissance et de la magie des Fêtes de fin d’année!

Mais en attendant j’avais très envie de faire un petit bilan sur cette grossesse, en quelques points, histoire de partager un peu plus sur le sujet avec vous résumer de ma grossesse en quelques points:

ma grossesse avant le jour j en 7 dates

  • Le 31 Mars 2017, j’apprends un joli matin un peu froid, qu’un nouvel habitant a élu domicile dans mon bidon. Mon H dort encore et je cours lui annoncer la bonne nouvelle. C’est le début de l’aventure!
  • 4 mois. C’est la durée totale qu’à duré ma période de nausées et vomissements. L’une des périodes les plus difficiles que j’ai pu vivre pendant cette grossesse. Malade du matin au soir, incapable de faire quoi que ce soit à part être allongée sur mon canapé ou dans mon lit, les yeux fermés. Le son de la TV me rendait malade, mais aussi lire, écrire, ou mettre un pied dans la cuisine. Mais le pire c’était d’entendre s’ouvrir la porte du frigo. J’ai eu le moral au plus bas, Anthoine a fini par mal le vivre et mon H était exténué d’avoir tout à gérer. Puis un jour miracle ça s’est arrêté. Mais 4 mois sur 9 mois de grossesse c’est très très long. Je n’ai pas vu ma famille ni mes amis durant cette période, j’en étais incapable.
  • Le 26 Juin 2017, j’apprends que comme pour Anthoine j’ai le droit au diabète gestationnel. Après les nausées, les piqûres 6 fois par jour pour tout contrôler. Heureusement les choses se stabilisent très rapidement, ce sera finalement moins difficile que pour ma 1ère grossesse.

  • Le 13 Septembre 2017, bébé a dévoilé son secret, ce sera un garçon! Je le vis mal ce jour là, j’ai un peu honte de me sentir mal, parce que bébé va super bien lui et c’est tout ce qui compte. Je prends mon courage à deux mains et vous écris un article à ce sujet, un article qui passera mal aux yeux de certaines. Car oui, à ce moment je n’ai pas pensé à celles qui se battent pour un jour avoir une fille ou un garçon. Je n’ai pensé qu’à moi et je me suis senti encore plus mal. Surtout que ce sentiment est passé très rapidement, et m’imaginer aujourd’hui entourée de mes deux petits amours et tout ce qui compte! Si vous saviez comme je suis de tout cœur avec vous et que je vous souhaite sincèrement  de connaître ce bonheur à votre tour.
  • Le 2 octobre 2017, ma jolie Eve donne naissance à sa petite Alice et je me sens très émue, les choses avancent, bientôt ce sera moi.
  • Le 22 octobre 2017, j’ai passé la nuit à gratter mon corps à en devenir folle. Je connais ces symptômes que j’ai vécu avec Thoinou, ceux qui m’ont valu un déclenchement et qui ne m’ont pas laissé un très beau souvenir de mon accouchement. Ces symptômes sont ceux de la cholestase gravidique, mon foie cesse de fonctionner normalement ce qui est dangereux pour le bébé. Départ pour les urgences, prise de sang.Un peu (beaucoup)d’angoisse et deux jours plus tard, le résultat est là, tout va bien. On surveille et on croise les doigts pour que ça ne revienne plus. (J’ai apparemment 90% de chances que ça  revienne pour une 2ème grossesse).
  • Aujourd’hui, le 10 Novembre 2017, il me reste exactement 36 jours avant la date présumée du terme de ma grossesse. 36 petits jours qui vont passer vite et me donner l’impression d’être bien trop longs avant de tenir mon bébé dans mes bras. Alors quels sont vos pronostics? A quelle date pensez vous que je vais accoucher?

Et voilà pour ce petit post un peu particulier pour moi,peut être que de manière imprévue il y aura quelques articles mais je ne peux pas vous le garantir. je préférais donc vous faire ce petit post au cas où! N’oubliez pas de me rejoindre sur Instagram si ce n’est pas encore fait! Je vous embrasse très fort!!!!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un petit look d’automne pour mon grand bébé

Qui a dit qu’on ne pouvait pas s’éclater avec les fringues quand on a un petit garçon? En fait moi…Et je le pense toujours! Enfin, presque parce que depuis que mon Thoinou est né je m’éclate à l’habiller, à lui dénicher des petites pièces qui collent à mes goûts, à sa personnalité. Mais aussi de plus en plus à ses propres goûts. Et oui, parce que Monsieur commence à donner son avis et quand il n’aime pas un pull ou une veste, comptez sur lui pour vous le faire savoir. Il arrive certains matins où il n’aime pas une pièce et me dit « non pas ça, je vais pas à la crèche maman ».

Genre « et oh, je vais pas y aller habillé comme ça hein! »

En fait, Anthoine ce qu’il aime c’est se balader dans la maison en slip/maillot de corps (ha les mecs), voilà voilà. Avec ça ce n’est pas évident hein moi qui aime tant les fringues. Dès qu’il rentre à la maison il nous demande de retirer pantalon et pull, et « c’est parti mon kiki » comme il dit (enfin comme je dis et qu’il répète).

Malgré tout je galère toujours à lui trouver des pièces à mon goût. Dans les magasins, les portants pour filles prennent beaucoup plus de place que pour les garçons, c’est un fait.

Une fois triés les vêtements un peu trop bariolés à mon goût , vous pouvez réussir à trouver des pièces chics, classiques avec des petits détails qui font toute la différence. Pour Thoinou je suis fan des couleurs neutres telles que le noir, le beige, le kaki, le bleu marine et en ce moment le jaune « moutarde ». Ce sont vraiment des nuances qu’il porte à la perfection et que je trouve très chics.

le baby look

Pour cette tenue, c’est principalement chez Kiabi que j’ai trouvé mon bonheur. Kiabi c’est la possibilité de faire il faut l’avouer une chouette garde robe pour ma canaille sans se ruiner! J’ai misé sur une jolie tenue très automnale, les températures sont encore douces, le soleil essaie de résister, les feuilles tombent en laissant un paysage absolument magnifique et vous l’avez compris c’est ce que j’aime! Pour les couleurs, un peu de bleu marine assez foncé, du jaune moutarde, et une jolie écharpe Vertbaudet qui vient égayer le tout.

Le pantalon est un de mes coups de cœur de sa garde robe, il s’agit d’une sorte de matière jogging mais sur une forme pantalon, chic et relax en même temps. Il est donc à l’aise dedans pour sauter dans les feuilles mortes et la couleur est juste sublime et me rappelle les couchers de soleil sur les couleurs chaudes de l’automne. (Vous pouvez le trouver ICI / Kiabi /15 Euros)

Pour le pull, j’ai choisi quelque chose qui reste assez chaud même si les températures sont encore douces. Pour cela, ce petit pull en mailles torsadées est parfait et lui permet de sortir sans manteau. Je suis très fan de la maille, mais aussi des petits détails tels que les coudières en suédine couleur camel ou la petite étiquette sur le bas du pull. La couleur camel va rappeler celle du pantalon, le match est parfait. Les petits boutons sur le côté ajoutent du chic et je trouve que ça lui va super bien. (Vous pouvez le trouver ICI/ Kiabi/ 12 Euros).

L’écharpe vient de chez Vertbaudet et,est une collection de l’année dernière voire l’année d’avant, j’ai un doute, elle n’est donc plus dispo sur le site. Elle va avec un bonnet à pompon que j’ai hâte de lui faire porter. Quant aux chaussures ce sont les traditionnelles Kickers, j’adore cette marque pour ses petits petons. C’est d’ailleurs la seule marque que j’utilise depuis qu’il a commencé la marche. Il a plusieurs paires qui lui permettent (ou qui me permettent) de changer un peu et vraiment pour le moment je compte bien rester fidèle à la marque que ce soit en hiver ou en été.

Voilà pour la petite tenue automnale de ma canaille, j’avais oublié le plaisir de réaliser ce genre d’articles « Baby Look »,et je pense en refaire plus souvent, surtout que bientôt il y a aura double dose de baby look!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par une belle journée d’automne…

Vous savez, il y a ces moments d’une simplicité extrême, mais des moments qui restent gravés à jamais comme les meilleurs moments de notre vie. Comme on dit les choses simples sont les meilleures, et cette journée fut l’une des meilleures. Si vous me suivez sur Instagram (pseudo @mabulledepensees) alors je vous ai partagé un peu de cette jolie journée, mais forcément j’avais très envie de laisser une trace ici, parce qu’un jour je relirai ce post et qu’il me donnera du baume au cœur.

Prenez un samedi d’octobre, un peu frais. Ajoutez mon H, mon Thoinou et une grosse balade toute la journée au Bois de Vincennes. Organisez un petit pique-nique au bord de l’eau au milieu d’une famille de paons venue voler nos « sips » (entendez chips façon Thoinou). Enfin, flânez toute la journée sans regarder l’heure, ni le temps qu’il fait. Vous obtiendrez forcément une chouette journée.

A ce moment là, je n’ai entendu que les rires et les cris de joie de mon Thoinou. Il y avait beaucoup à voir pour ce petit garçon qui s’intéresse à tout, qui a toujours quelque chose à dire sur ce qu’il voit et des questions à poser comme « c’est quoi ça maman? » ? Entre paons, cygnes, écorces d’arbre, lac, feuilles mortes, marrons, barques il ne savait plus où donner de la tête.

En plus d’être de plus en plus curieux, il est de plus en plus bavard, de plus en plus câlin et tendre. Je ne sais pas si c’est l’âge, mais il est beaucoup en demande de sa maman. Alors on se donne la main, on observe la nature ensemble (pendant que papa prend des photos et immortalise ces doux moments). J’essaie de répondre à ses questions, il répond aux miennes à sa façon, et pour rien au monde je ne voudrais être ailleurs. Forcément j’en profite, les câlins de nos enfants sont un vrai trésor et je voudrais que tout reste comme ça, figé dans le temps. Je l’entends encore quand il me prend dans ses bras et me demande « ça va maman? ouai? »

Et dire que bientôt je vivrais ça multiplié par deux, j’ai du mal à réaliser. Le jour J approche de plus en plus, il faudra trouver un nouvel équilibre à 4. Mais nul doute que je serais bien aidée, entre un super papa et un Thoinou qui « jouera de la guitare pour bébé et lui donnera de la banane », je n’ai plus à m’inquiéter, non?

Alors après une si douce journée, nous sommes rentrés fatigués d’avoir pris l’air toute la journée, d’avoir fait le plein de verdure et d’aventures et d’avoir juste prit le temps dans notre vie à 100 à l’heure. On s’est couché le cœur gonflé à bloc et la nuit a forcément été très bonne.

Et vous, racontez moi vos meilleurs moments les plus simples?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma grossesse N°2 : Et on remet ça, it’s a boy!

Après être rassurée et être sûre que tout va bien, l’une des choses que j’ai attendu avec impatience c’était de savoir le sexe de Baby 2! Je me voyais déjà dans le rose et les paillettes puis « bam » le médecin m’annonce que c’est un petit mec.

N’en déplaise à celles qui trouvent ça déplacé, mais je l’assume j’ai été super déçue sur le coup. Dans mon idéal familial je ne veux que 2 enfants, sauf si grosse surprise je n’en veux pas plus. Je vis donc cette grossesse comme la dernière et j’ai toujours rêvé d’avoir une petite chipie à élever. Je viens d’une famille où nous avons été 4 soeurs, je suis aussi tata de 3 petites filles autant vous dire que je baigne depuis toujours dans le rose et les poupées (et non ce n’est pas le cliché des filles, j’ai vraiment baigné dans le rose et les poupées). Alors voilà sur le coup je l’ai mal vécu, au départ je n’ai pas trop voulu montrer cette déception à mon H, et puis revoir mon baby lors de l’écho m’a vite fait passé à autre chose. Arrivé à la maison, la pression a lâché et je me suis mise à pleurer. Je me suis sentie horrible pour ce petit bout dans mon bidon qui j’en suis sure ressent tout ce que je ressens.

Et même l’annoncer à la famille et amis n’a pas été hyper joyeux pour moi, pas d’excitation, j’ai essayé de faire un petit truc sympa mais le coeur n’était pas là. J’avais vraiment envie que ce sentiment change.

Et puis il m’a suffit de quelques conversations téléphoniques avec ma maman , ma petite soeur et même mon petit papa, des textos rassurants de mes copines, pour que d’un coup je me sente plus légère et que je réalise que j’allais être une maman comblée avec mes deux petits mecs et que tout allait bien se passer, qu’une fois qu’il sera là, ce sera comme Anthoine: Une évidence! Car je n’ai rien contre les garçons, je n’ai qu’à penser à mon Thoinou pour le savoir évidemment, mais je m’étais mis dans la tête cette petite fille, alors forcément le psychologique ça peut nous faire la vie dure.

Aujourd’hui tout va bien, j’ai accepté et relativisé surtout, j’ai hâte de rencontrer mon 2ème petit prince et de le tenir dans mes bras, hâte que son grand frère le découvre également, hâte d’être la maman de deux chouettes petits garçons!

PS: je ne fais pas ce genre d’articles en m’apitoyant sur mon sort, je partage seulement un sentiment qui je suis sure a déjà été ressenti par d’autres mamans. Evidemment que je suis extrêmement reconnaissante de la chance que j’ai de pouvoir porter un enfant, lui donner la vie et de l’élever. Celles qui me connaissent et me suivent savent que je ne me permettrai jamais de me plaindre sous les yeux de celles pour qui vivre un jour ce petit miracle est un long combat et que je soutien de tout mon cœur. (merci donc d’éviter les commentaires qui jugent 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !

Carnet de vacances N°4: Les vacances avec un enfant

Pour tout vous dire je crois que enfant et  « vacance » ne riment pas du tout ensemble. Ou disons plutôt que le mot vacances n’a plus rien à voir avec le repos!

arriver, S’adapter

Anthoine est un habitué de l’avion donc pour ça pas d’appréhension, à environs 4 mois il prenait son premier vol pour le Portugal afin d’être présenté à la famille et à partir de là il a prit 4 avions par ans! Nous avons eu de tout, le bébé hyper sage, la terreur, bref, on sait comment anticiper, on sait quels sont les horaires privilégiés pour prendre un avion, bref on est rodés. Cette année j’avais prévenu Thoinou quelques heures avant le départ, une discussion où nous nous sommes mis d’accord pour qu’il écoute bien maman et papa et que si quelque chose le contrariait qu’il ne crie pas trop dans l’avion, résultat un enfant très sage, dynamique certes, les vols ne sont plus du tout reposants maintenant, mais sage! ouf! Nous avons évité les regards assassins de nos co-passagers, et je vous assure que pour l’avoir vécu, le regard des autres dans ces moments est très difficile à vivre.

Nous logeons comme d’habitude dans la grande maison de la maman de mon H, on y est bien, et Thoinou la connaît. Cependant comme tous les enfants le changement c’est toujours un peu difficile alors la première nuit, inquiet de se coucher dans la chambre qu’il connaît pourtant bien, il s’est réveillé toutes les 2 heures en pleurant et en m’appelant, pour le coup mon rôle était clairement de le rassurer. Puis à partir du 2ème dodo tout roulait! Cependant pendant une semaine, tous les soirs au moment du dîner il avait un gros coup de blues « non pas dodo maman, Anthoine dodo à Paris, Anthoine prend avion et dodo dans sa chambre, pas la nuit maman non » oooh l’horreur pour moi, il me faisait trop de peine j’essayais de le rassurer tant bien que mal mais il avait toujours ce petit coup de blues suivi parfois par des pleurs. Au bout d’une semaine tout est rentré dans l’ordre et à part quelques « non maman Anthoine pas Portugal » il s’est complètement fait au changement et a prit ses marques.

a la plage

Emmener Thoinou à la plage c’est un grand bonheur, entre ses sauts de cabri sur le sable, ses cris, ses « au revoir avion » dès qu’un avion passe au dessus de nous. Il est tout heureux, c’est un enfant qui adore tout regarder,commenter, observer c’est juste génial de faire des choses avec lui. Les premiers jours impossible de l’approcher du bord de l’eau, il faut dire que cette immense étendue d’eau ça peut faire peur (maman peut comprendre hi hi), alors mon petit chat jouait dans le sable tranquillement, est ce que je dois vous dire à quel point je fonds quand je le regarde dans son petit maillot de bain? ( moi maman gaga??).  J’avais un peu peur qu’il n’écoute pas trop et qu’il n’en fasse qu’à sa tête le coquinou, il faut dire qu’à 2 ans et demi il est en plein dans cette période où il ne se laisse pas faire ! Mais pas de soucis, le chapeau bien vissé sur la tête, la crème bien étalée, et un baby qui accepte de se mettre sous le parasol quand le soleil est trop fort. Parfait!

Puis petit à petit il a accepté de mettre ses petits pieds au bord de l’eau, il nous a sorti de beaux éclats de rire quand les vagues venaient s’écraser sur ses petites jambes, puis il a commencé à en redemander, à courir en sautant dans l’eau, mais toujours au bord, puis il a accepté de faire des châteaux de sable sur le sable mouillé (c’est plus pratique), enfin que dis-je…regarder papa et maman faire des châteaux de sable et donner des ordres, oui oui…sympa Anthoine!

Et c’est le grand bain, bien accroché dans les bras de maman il a enfin accepté de se baigner vraiment. Et résultat il ne veut plus sortir de l’eau le filou, tout en restant bien accroché à maman! Victoire donc, c’est fou de voir comment les choses évoluent progressivement c’est top!

Enfin, si vous pensez partir à la plage avec votre serviette sous le bras, votre crème solaire et un bon bouquin c’est râpé, car tous les jours pour la plage ce sera le déménagement: parasol, serviettes (prévoyez en une de plus au cas où l’autre soit tellement rempli de sable mouillé que vous ne pourrez plus rien en tirer) une multitude de jouets, un bateau gonflable, le goûter, les couches, une tenue de rechange, le doudou (toujours),…la liste est non exhaustive évidemment, mais vous aurez une vue assez drôle de papa qui se dévoue pour tout porter et qui risque de s’écrouler à tout moment avec la chaleur 😉

les vacances, pas comme avant

Non les vacances à deux n’ont plus rien à voir avec les vacances avec un enfant, malgré tous les beaux moment qui prennent largement le dessus, je peux vous dire qu’on se couche tous les soirs complètement lessivés. On aime rigoler en se disant qu’il va nous falloir des vacances pour se reposer de ces vacances! Et oui parce qu’avec un enfant il n’y a toujours pas de grasse mat le matin, il faut toujours être sur le qui vive, vigilant. Est ce qu’il boit assez? Mais où est passé le biberon? Mince il n’y a plus d’eau dedans. Il faut toujours lui faire manger ses légumes qu’il ne veut toujours pas manger et comme à chaque fois les repas sont tout sauf reposants, au resto quand Anthoine rêve de courir dans tout le restaurant avec un bout de poulet dans la main,nous on rêve qu’il reste tranquillement assis à manger ses tomates. Puis il faut surveiller qu’il ai bien son chapeau sur sa tête (mais où est passé ce chapeau??), que son doudou soit toujours à proximité, qu’il n’a pas trop chaud la nuit (oh mince il est trempé, mais comment fait il pour dormir??), que le soleil ne tape pas trop (Anthoine met toi à l’ombre), que je n’ai oublié aucune zone de son corps avec la crème. Puis il y a ces moments, en général il choisit toujours celui où il y a énormément de monde autour de nous: Quand les bêtises sont suivies d’une jolie crise de nerfs, de pleurs, de roulades sur le sol…et toi tu as chaud, très chaud (non parce qu’il fait 35 les gars ici!).

Et sur la plage, si comme moi vous détestez avoir du sable sur votre serviette alors sachez que ce temps est révolu, vous serez recouvert de sable, sur la serviette, sur vous, et même dans le maillot de bain…Si par chance vous avez évité de vous en prendre dans les yeux alors c’est une bonne journée! Une de mes amies va venir nous rejoindre quelques jours, Cam j’espère que tu es prête pour la tempête Anthoine 😉

Malgré tout ça, pour rien au monde nous ne voudrions partir en vacances sans lui, le voir découvrir, tester, évoluer, être heureux c’est tout ce qui compte, et la fatigue, les colères se font (presque) oublier!!! Et puis de toute façon on a pas le choix vu qu’on remet ça et qu’avec un baby 2 ça risque de tout multiplier par deux…des volontaires pour du baby-sitting l’été?Promis on est des gens sympas 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !